Réacs ? Non Royalistes !

Ces jours ci est paru en librairie : « Du Bonheur d’être Réac » de Denis Tillinac. Excellent manifeste pour tous ceux qui se sentent mal à l’aise dans notre Eurofrance mondialisante. Le portrait du Réac m’est sympathique, mais ce n’est pas le mien. Je ne suis pas Réac, je suis Royaliste ! La différence est fondamentale entre le citoyen de la République Française et le sujet du Royaume de France ! Le premier se rattache intellectuellement à des textes, une Constitution, à une Déclaration des Droits de l’Homme ; c’est beau, c’est grand, c’est généreux ! Le second se rattache viscéralement à un homme, une femme, une famille ; ça ne s’explique pas, ça ne se discute pas, c’est sacré ! Pour ma part, royaliste, j’ai besoin d’aimer ! D’aimer mon Roi et ma Reine, c’est ma famille ! La majorité du peuple anglais pense ainsi, et il en est de même dans les autres monarchies régnantes de part le monde actuellement. Les français ne se l’avouent pas, mais ils sont privés de cet amour, et ils en souffrent. Ce ne sont pas les idoles du foot qui peuvent remplacer une Princesse Grâce Kelly ou une Princesse Diana !

En France, nous avons notre famille royale, avec son histoire millénaire, avec ses joies et ses peines, c’est une famille comme toutes les autres familles françaises, et c’est la nôtre ! Si les français la connaissaient mieux, ils l’aimeraient davantage et c’est à nous, royalistes qu’il revient de la faire connaître. Le sentiment royaliste n’a pas disparu, il est endormi, il est sous la cendre, brûlant comme de la braise. Nos contradicteurs, nos ennemis d’hier sont dépassés, ils ont fait mille fois la preuve de l’inanité de leur doctrine. Partout de part le monde, les solutions purement économiques, basées sur la consommation effrénée s’effondrent et c’est bien souvent un intégrisme religieux qui prend la place.  La réalité, c’est le retour du « Religieux » et du « National » quoiqu’en disent nos mondialistes !

Pour nous, royalistes chrétiens, ce pourrait être le retour de la Foi et de l’Individu. Finissons-en avec les masses, et recentrons nous sur l’Homme, la Femme, la Famille… La vraie, bien sûr ! Nous ne sommes pas Réacs, nous ne sommes pas de droite ni de gauche ou d’ailleurs, nous sommes royalistes. Et les royalistes sont d’abord et avant tout des amoureux ! Ils ne sont pas « politiques » au sens où nous l’entendons aujourd’hui. Ils ne sont pas « pour les uns, contre les autres ». Oui, vous avez bien lu, ils sont : des amoureux ! De qui, de quoi ? Hé bien, – ils aiment La France.

  • ils aiment le Roi, la Reine et leurs enfants,
  • ils aiment la Famille Royale de France.

Ils se sentent « enfants » de cette famille et considèrent le Roi comme leur Père. Cette famille, comme toutes les familles d’ailleurs, a ses racines, celles-ci remontent jusqu’à Hugues Capet, et depuis toujours, elle a partagé les heures de gloire et les malheurs de la France. Le Roi, même quand il ne règne pas est toujours le Roi. Comme un père, même déchu de son autorité parentale, n’en reste pas moins le père de ses enfants. Et moi, « Royaliste » je continue d’aimer mon Roi et le Royaume de France !

Comme le père dans une famille, le Roi est unique, il n’y a qu’un seul père ! Quelques soient ses qualités ou ses défauts, lui seul est « Légitime ». A ce titre, il est Sacré ! Amoureux du Royaume de France, et de son Roi, je suis absolument certain et convaincu que le Roi ne peut vouloir que le bonheur de son pays et de ses peuples. « La Monarchie ne peut exister et subsister que par un courant réciproque d’amour entre le Peuple et le Roi *1 » Il veillera jalousement sur son troupeau, c’est sa richesse et le patrimoine de ses enfants. Pendant longtemps, les français ont vénéré le principe monarchique estimant que le Roi est « Le père de son peuple » Le sentiment d’amour du Roi n’a rien de logique ou de calculé, on n’aime pas son Roi parce qu’il dirige bien son royaume, on en est certain ! D’ailleurs on a pu dire dans les temps anciens, quand, Les choses, n’allaient pas aussi bien qu’elles le devaient : « Ah, si notre bon Roi savait ! » Il manque aujourd’hui ce lien charnel avec le dirigeant de l’état qui lui, Exerce son métier, un travail comme les autres. Plus de Souverain, mais un Président voire un administrateur. Un président avec un mandat, des partisans, des opposants, mais il n’est pas un père de famille ! Seul le Roi est cela. Il est La France, et nous sommes ses enfants. Un Roi, ne peut qu’aimer son Peuple, aimer tout son Peuple, tous ses sujets, le Roi prend son Peuple tel qu’il est. Il ne peut rien sans lui.

Mais qu’est-ce qu’alors qu’un royaliste ? C’est un sujet heureux du Royaume de France, heureux parce que : « Je continuerai à m’efforcer de regarder les choses non comme elles sont, mais comme elles devraient être…*2 » Et que je tenterai toutes les fois que c’est possible de pousser dans la bonne direction. Mais que veulent-ils ces royalistes ? Remettre un Roi à la tête du pays ? Est-ce bien sérieux ? De nos jours, un Roi ? C’est une galéjade ! Le principal reproche que l’on fait aux royalistes, c’est de leur dire qu’ils sont dépassés, démodés, nostalgiques d’un régime ancien, voire d’un Ancien Régime… Ils seraient ridiculement utopistes et attachés à des traditions et des principes qui n’auraient plus cours. Rien n’est plus faux ! La Famille, la Responsabilité, l’Implication personnelle, sont entre autres les valeurs, Mieux les principes que nous défendons. Le Roi n’est pas le gérant de l’entreprise France, c’est le patron. Il n’est pas un chef de clan, la France est sa Maison : La Maison Royale de France. Retrouver le Roi, Est-ce si impensable, si impossible ?

La Famille Royale de France existe, elle est là, elle ne revendique rien, elle est !

Alors ne nous laissons pas taxer de Réacs ou de Fâcheux, soyons nous-mêmes, soyons royalistes et fiers de l’être.

Guy Adain

* 1 Bertrand Renouvin (La République au Roi dormant) 

* 2 Chevalier Stanislas de Boufflers.

Aidez-nous à faire connaître cet article en le partageant sur les réseaux sociaux.