Qu’est-ce que la Royauté ? Une histoire d'amour et de confiance!

Contre toute attente, contre tout schéma prospectif, à contre-courant de tout ce que l’on peut imaginer ; une évidence pourtant me paraît certaine et inéluctable : ces temps-ci sont favorables au retour de la « Royauté ». Mais encore faudrait-il s’entendre sur ce mot Royauté. Qu’est-ce que la Royauté ?

Dans la tête des français, que reste-t-il de la royauté : Versailles, des carrosses, la sinistre Bastille symbole d’un pouvoir autoritaire et absolu, le souvenir de nos ancêtres éclairés par les Lumières qui ont Révolutionné le cours de l’histoire, libéré le Peuple, supprimé l’odieuse monarchie qui les asservissait et proclamé pour toujours la libre, égalitaire et fraternelle République ? La tête de la Royauté a roulé dans le panier de son, les français sont devenus libres, égaux et fraternels…Sont-ils plus heureux pour autant ? La réponse est non ; c’est le triste constat que nous pouvons faire aujourd’hui. Et pourtant comme notre devise nationale le proclame ; si nous n’avons jamais été aussi libres, aussi égaux et aussi fraternels qu’aujourd’hui, les français, les gens de France, les peuples de France ne se sont jamais autant sentis prisonniers, égalisés et bien peu fraternels… Mais alors, qu’est-ce que la Royauté apporterait de plus ? La Royauté, c’est le lien viscéral qui unit le Roi à son Peuple. Sans ce cordon ombilical, il n’y a pas de bonne gouvernance humaine !

En tranchant la tête de son Roi, en commettant le régicide, le parricide, la France s’est déshumanisée. Depuis ce crime, ce suicide, le gouvernement est assuré au mieux par un administrateur ou un tuteur, au pire par un liquidateur, ce qui semble être le cas le plus probable ces temps-ci ! La Royauté, c’est juste le contraire ! Le Roi, par essence même ne pense qu’à préserver, voire accroître son domaine pour ses peuples et pour son successeur. Le Roi défend son Royaume, son Pré-carré, ses Sujets ; non pas qu’il s’en sente propriétaire, mais bien père et responsable devant Dieu de ce qui lui a été confié. Comme dans la parabole des Cinq Talents où la bonne attitude revient à préserver, valoriser au mieux et faire fructifier le dépôt initial. Les français, les gens de France, les peuples de France souffrent de ne pas être aimés. Ils sont administrés, gérés, égalisés, tondus, enfumés, normalisés…etc. etc. Mais ils ne sont pas aimés ! Ils ne s’aiment même plus non plus ! C’est que l’Amour a disparu, l’amour du Pays, du Peuple, du Roi n’est plus là ! On aime un Roi, une Reine, mais on n’aime pas d’Amour un Président, on peut avoir tout au plus de la considération ou de l’amitié, mais de l’Amour, point ! Sans âme, sans Roi, sans amour, Mon Dieu que la France est triste !

Oui notre France est bien triste et se désole sans comprendre l’origine de son mal être. Les français ressentent bien ce vide qu’ils tentent de combler avec des ersatz d’amour comme la générosité ou la solidarité, qui sont bien sûr de belles valeurs mais qui ne remplacent pas la seule valeur qui soit : L’Amour ! Cherchons une solution royale, les temps s’y prêtent, tous parlent de « Primaires » tous cherchent un candidat au poste suprême, c’est le moment de proposer « autre chose », une « autre solution », non pas une solution politique, mais historique ; non pas une solution économique, mais sentimentale, et Royale ! Osons le dire, osons l’affirmer, beaucoup de français n’attendent que çà ! Assez de condamnations, assez de récriminations, place à l’Amour ! Et comme le dit dans sa dernière chanson notre chanteur national Johnny Hallyday : De l’Amour, de l’Amour, de l’Amour, de l’Amour…

 

Guy Adain

Aidez-nous à faire connaître cet article en le partageant sur les réseaux sociaux.