Au lendemain des élections européennes, le spectacle de la classe politicienne française est assez désolant et fait penser à « l’Armée de Bourbaki », pitoyable et dépenaillée. Nous y distinguons :

  • Les Gardes Nationaux, le vent en poupe.

  • Les Gardes Républicains, en panne et à l’arrêt.

  • La Garde Républicaine, en-marche vers on ne sait où.

  • Les Gardes des Eaux et Forêts, verts galants.

 

Et quelques autres miliciens plus ou moins soumis ou insoumis. Entre-eux, les différences sont minces et ténues, aussi, certains cherchent-ils à s’amalgamer en un ventre mou capable de digérer n’importe quelle soupe à la grimace. Ô Misère des coqs, quelle basse-cour !

 

Encore heureux qu’il y ait un « Ailleurs en France » Je ne parlais là que de la République et des Républicains, pas de la France ni des Français !  De notre « Ailleurs en France », notre « jardin à la française » secret et bien gardé par des Gardes Françaises, pourrait revenir la Renaissance de notre pays. Notre pays va bien, et les Français aussi ; seuls de mauvais docteurs nous entretiennent dans un pessimisme délétère pour faire perdurer leur utilité ! Il font mourir à petit feu, le Malade Imaginaire ; ils sont nos gardes-malades et ont tout intérêt à nous garder ainsi !

 

Il est temps de réagir ! Prenons un peu de hauteur, hissons-nous d’un niveau ; au-dessus de la République, il y a la France, au-dessus des Républicains, il y a les Français, les Gens de France !

 

Au service des Gens de France, il y a le Prince, Monseigneur Jean, Comte de Paris ! Lui, incarne l’âme de la France aimante et visionnaire à long terme. A la différence de tous, il n’appartient à aucun groupe en particulier : Il n’est ni de Droite ni de Gauche ! Déjà son ancêtre Jean II le Bon était protégé par son fils Philippe qui deviendra Hardi… « Père, gardez-vous à droite, Père gardez-vous à gauche ! » Lui disait-il à la bataille de Poitiers en 1356 !!!

 

Le Prince, est le Prince de tous, il incarne :

  • Notre passé ancien et glorieux.

  • Notre présent actif, volontaire et déterminé.

  • Notre avenir plein de promesses.

 

Les Français sont riches en opportunités, et la France est une Terre d’Élection, mais pas au sens où l’entendent les accapareurs Sans-culottes… Demain, avec l’aide de la Providence refaisons de notre pays : le Royaume de la Douce France !


Guy Adain


visuel : La Couronne

Aidez-nous à faire connaître cet article en le partageant sur les réseaux sociaux.