La Croix et la Guillotine.

Avoir cloué Jésus sur une croix n’a pas tué le Christ ! 

Avoir coupé la tête de Louis XVI n’a pas tué le Roi ! 

Il y a toujours des Chrétiens. Il y a toujours des Royalistes. Avec le bois de la Croix, les Chrétiens ont échafaudé l’Eglise, ont construit la Chrétienté. Le bois de la guillotine est resté sans emploi : reconstruisons avec ces bois de supplice le trône Royal ! La comparaison peut paraitre osée, et pourtant, la France, la France Royale, est devenue « Fille ainée de l’Eglise » par la conversion de Clovis, et l’on ne peut dès lors dissocier la monarchie française de la chrétienté. Il est vrai que tant la monarchie que la chrétienté ne sont pas des valeurs à la mode dans notre France d’aujourd’hui. La fréquentation des églises est en baisse, la pratique religieuse également, et pourtant les signes apparents de religiosité, certes d’autres religions, n’ont jamais été aussi visibles ! Il est faux et mensonger de dire que l’esprit religieux régresse, car ce n’est le cas, ni en France, ni dans le monde. Des guerres que l’on peut qualifier « de religions » sévissent de partout, les attentats et le terrorisme religieux sont monnaie courante. La virulence des attaques contre le Pape, et contre l’Eglise catholique sont preuves de l’importance dont leurs assaillants les créditent. On ne s’en prend pas avec tant de hargne à des ennemis faibles voire inoffensifs.

Pour la monarchie, c’est certes différent, elle est ignorée ! Pour une bonne part grâce à L’Education Nationale qui n’est guère très prolixe sur les mille ans de royauté française… Quasi inconnue par ignorance donc, et ce pourrait être une chance, car si les français méconnaissent l’histoire de France, l’histoire des Rois qui on fait la France, ils n’ont rien contre. Le sentiment monarchique peut renaître comme le sentiment religieux, et nous devrions dire, doit renaître, car ils sont intimement liés. La Monarchie Française est une Monarchie Très Chrétienne. Après le supplice du Christ, les chrétiens se sont réfugiés dans les catacombes, et à partir de là, avec peu, ou pas grand-chose ils ont édifié leur église. Sans être nombreux, sans être ni riches ni puissants, sans être aidés aucunement. Ils ont subit les persécutions et les lynchages, et malgré tout dans cet environnement hostile, ils ont réussi…divinement réussi !  Réussi, avec les bois de la Croix à construire leur église.

A nous, royalistes, de faire de même avec les bois de la guillotine ! Nous n’avons pas besoin d’être un grand nombre, nous n’avons pas besoin de puissance, nous ne ferons pas campagne, et ne collerons pas d’affiches. Nous ne ferons pas de « Primaires » pour désigner un candidat, et nous ne ferons pas de promesses fallacieuses non plus. Toujours prêts, comme les scouts, nous avons notre famille royale, La Famille Royale de France, avec une descendance bien assurée, un principe royal préservé et entretenu, prêt à être appliqué sans délai.

Lorsqu’on voit, ce que je n’ose même pas nommer « la concurrence » je suis rassuré, nous n’avons pas à avoir de doute ! Nous avons vraiment bien autre chose à proposer que le rata peu ragoutant et le régime minceur que l’on sert aux français aujourd’hui. Notre Ancien Régime valait mieux que celui-ci ! Et si c’était une cause perdue ? Peu importe !

« Dieu ne nous a pas demandé de vaincre, mais de combattre »  Mgr. Freppel

Ayons foi en la Divine Providence, nous avons la chance d’être royalistes, et, à nous, tous les espoirs sont permis.

Guy ADAIN

Aidez-nous à faire connaître cet article en le partageant sur les réseaux sociaux.