rep vs monarchie

Tous les « Politiques » ont des avis, des solutions, des programmes, ils sont capables de résoudre tous les problèmes que nos sociétés rencontrent, et pourtant… Leurs résultats sont pour le moins décevants, voire souvent catastrophiques ! Mais peut-être, ne regardent-ils pas dans la bonne direction ? Souvent ils font fi du passé ; immodestes, manquant de toute humilité, ils sont adeptes de recettes nouvelles, dénigrant sévèrement les… Régimes Anciens. Tout ce qui était hier, est bon à jeter au feu ; pas de passé, pas de racines ! Hier nous ne savions rien, c’était l’obscurantisme, aujourd’hui nous vivons en pleine clarté, c’est le temps des Lumières… Sont-ils pour autant, d’Avenir ?

Certainement pas ! Si leur passé est bien révolu, l’avenir n’existe pas non plus, c’est une sorte de passé à l’envers qu’il ne faut pas prendre en considération : donc, pas de vision à long terme, pas d’anticipation ! La seule vérité, c’est l’instantanéité : là, maintenant, tout de suite ! Voilà bien notre société de consommation : là, maintenant, tout, tout de suite ! L’on doit pouvoir avoir et posséder TOUT : maison, voiture, bébé, (en choisissant le sexe), travail, (si possible garanti à vie), vacances, loisirs, amours, argent, etc. etc.… Rien ne doit nous être refusé, ou déclaré inaccessible, l’envie doit être satisfaite sans délai, c’est un droit ! Droit de l’Homme bien sûr ! Pour les femmes, on y pense aussi, mais quoi, il y a des priorités…Les femmes ont le droit de vendre leur corps, tout ou partie, ont le droit d’avorter, de faire des bébés à la demande et même de se faire customiser et siliconer pour mieux rester dans le présent !

Plus d’hier, plus de demain, c’est aujourd’hui que tout se passe. On ne lit plus, c’est toujours dépassé puisque c’est déjà écrit, on Smartphone, c’est plus mobile. Internet actualise notre vie à la seconde. Les politiciens vivent dans l’instant et nous obligent à faire de même. Il faut vivre en boucle, en continu. Un tweet chasse l’autre. Du coup notre société est complètement déboussolée, nous avons perdu le Nord, et le Sud aussi d’ailleurs dans cette guerre de… Sécession. Nous voilà au milieu de nulle part dirigés par un Erasme au rabais et ses insensés ; et au milieu de ce cloaque, nous clapotons. Privés de passé et sans avenir, nous voilà, peuple moutonnier à l’abandon dans un pays en friche et sans berger.

Il nous manque un axe, il nous manque un ancrage, il nous manque une espérance ; et sans pivot, sans racines les peuples se morfondent, s’étiolent et se meurent. La Terre de France, comme la planète toute entière, s’épuise, se surchauffe et dépérit. Mais l’Axe, le Pivot, l’Âme de la France existe bien : c’est le Roi, qui à la fois ne peut rien seul et peut tout au cœur de ses sujets. Il détient la Sagesse, il est le passé, le présent et l’avenir, il est notre Histoire de France et des Français, celle d’hier certes, mais surtout celle de demain.

Pour l’heure, nous préférons écouter les sirènes qui incitent à l’envie, la jalousie et attirent leurs proies, pourtant souvent laïques, vers les paradis artificiels de la consommation et du Tout est dû !  Mais malgré tous les Sans-passé, Sans-avenir, et souvent Sans-culottes, les bourgeons inventeront l’avenir ! La sève invisible de l’extérieur bouillonne et fermente en secret… Demain, les lys refleuriront.

La Sagesse commence, dit la Bible, par : « Chercher Dieu et fuir le péché. » [Sic] Commençons, nous, par chercher le Roi ! C’est notre ADN, le réceptacle de toutes nos histoires petites et grandes, c’est le Graal de notre Royaume et : « Lui seul est La France ! » Beaucoup rechignent à Le consulter, ce serait Le reconnaître pour ce qu’Il est ! Nos temps d’égalitarisme ne s’y prêtent guère ! Et pourtant, combien aurions-nous à apprendre de cette mémoire vivante. La Vérité, les vérités de l’Histoire de France sont au fond de ce puits ! Il ne tient qu’à nous de les entendre et s’en servir pour construire l’avenir de demain… Pas question de les exhumer pour de mauvaises raisons : ni mélancolie et regrets du passé, ni désir de vengeance d’aucune sorte ; il s’agit tout simplement de consulter et vérifier nos fondations pour solidifier et construire les échafaudages à venir !

Mais Dieu qu’il est difficile de reconnaître une supériorité, ou plus simplement une compétence supérieure. Notre Prince, et sans aucun excès de langage, possède ces qualités là, ces aptitudes là, dirons-nous pour ne pas heurter les susceptibilités républicaines à fleur de peau… Il est né ainsi, a été formaté à dessein, puis façonné et équarri par la vie, ses accidents et ses épreuves. Il a reçu la Sagesse sans ménagements et à marche forcée… S’il en est un qui puisse se prévaloir du titre de… : « Je suis français » ; c’est bien lui !

Et c’est vers lui que je vous engage à vous tourner, non pas pour y voir un magicien de la politique qui nous endormirait avec ses promesses, mais pour s’abreuver à La Vérité, celle qui sommeille au fond du puits, cette Vérité éternelle, qui est comme la Belle du Bois Dormant, et ne demande qu’un baiser pour s’éveiller !

Guy Adain

Aidez-nous à faire connaître cet article en le partageant sur les réseaux sociaux.