Nous fêtons aujourd’hui le 75ème anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale.  J’ai une pensée toute particulière pour mon grand-père, Henri, comte de Paris, qui s’est engagé dans la Légion étrangère et qui n’a pas hésité à se porter au secours de notre nation « outragée, brisée et martyrisée » durant quatre   longues années.

 


Malgré la loi d’exil qui frappait notre famille, il a tenté durant tout le conflit de fédérer les forces antagonistes en présence, afin de préparer et construire la France de demain, et cela sans aucun esprit partisan ou de revanche.

 

En ces jours où le destin de la France doit plus que jamais se construire, nous pouvons méditer ces paroles d’Honoré d’Estienne d’Orves, officier de marine français, héros de la Seconde Guerre mondiale, martyr de la Résistance, mort pour la France :

« Je prie Dieu de donner à la France et à l’Allemagne une paix dans la justice comportant le rétablissement de la grandeur de mon pays. Et aussi que nos gouvernements fassent à Dieu la place qui lui revient. »

 

Jean, comte de Paris
Domaine royal de Dreux, le 8 mai 2020


Photos : Le prince Henri d’Orléans, comte de Paris, pendant la Seconde Guerre mondiale

Aidez-nous à faire connaître cet article en le partageant sur les réseaux sociaux.