Les lois de bioéthique actuellement débattues au Parlement sont extrêmement inquiétantes pour notre société. « Un monde gagné pour la technique est perdu pour la liberté » écrivait Georges Bernanos. Il est encore temps d’empêcher le Marché de se saisir de nos désirs pour nous entraîner dans un monde inhumain.

 

Notre système de santé doit continuer à servir l’humanité, et non l’asservir, à être l’instrument d’une vraie justice sociale et non celui de l’assouvissement de tous nos désirs. En libéralisant sans limite l’usage de la PMA, nous organisons un marché de l’enfant à plusieurs vitesses ; qui garantira les droits de chacun et d’abord ceux de l’enfant ?

 

J’appelle notre pays à prendre le vrai recul nécessaire à des décisions si déterminantes pour notre futur commun.

 

Jean, Comte de Paris
Domaine Royal de Dreux, le 6 octobre 2019


Aidez-nous à faire connaître cet article en le partageant sur les réseaux sociaux.