Jean d'Orléans, duc de Vendôme« Sur les questions sociales, je suis très proche de mon grand-père que l’on surnommait le “prince rouge”. Les princes de la maison de France doivent être les porte-parole de l’intérêt général. Aujourd’hui, on ne fait une carrière politique que pour des raisons de pouvoir personnel. Nous le voyons bien aujourd’hui, deux cents ans après la Révolution française, tous les privilèges n’ont pas été abolis. »

 Jean d’Orléans, duc de Vendôme, Dauphin de France

dans Libération

Aidez-nous à faire connaître cet article en le partageant sur les réseaux sociaux.