Reportage sur la venue du Prince Jean de France à Lyon pour l' Hommage à Louis XVI

Il n’était pas revenu à Lyon depuis novembre 2009, année de la parution de son ouvrage « Un prince français ». 300 personnes sont venues l’entourer à l’occasion de la messe célébrée en la mémoire de Louis XVI.

C’est derrière un brancard que SAR le Prince Jean et l’abbé Jérôme Billioud ont fait connaissance, il y a plusieurs années, lors du pèlerinage national à Lourdes. Membre de l’Œillet Blanc, le curé de la Croix-Rousse a invité le prétendant au trône de France à se joindre à ses ouailles le 21 janvier, jour anniversaire de l’assassinat de Louis XVI. La cérémonie, plus suivie que d’habitude, a rassemblé de nombreux jeunes en l’église Saint Denis de la Croix-Rousse.

Autour de l’abbé Billioud, la présence de l’abbé Olivier Pascal, de deux diacres et d’une demi-douzaine d’enfants de chœur, bercés par les chants grégoriens et les effluves d’encens ont donné à la cérémonie un relief et une solennité qu’on ne trouve plus que très rarement dans les églises de France. Au premier rang, le Prince Jean s’est recueilli à la mémoire de son ancêtre et écouté attentivement l’homélie de l’abbé Billioud rappelant les heures terribles du Siège de Lyon et de la période révolutionnaire qui ensanglanta la Capitale des Gaules à la fin du XVIIIe siècle.

A l’issue de la cérémonie, le Prince Jean a participé à la traditionnelle galette des rois organisée par l’Action Française et (en)chantée par le chœur de la Joyeuse Garde. «  Heureux de partager ce verre de l’amitié  », le Prince a salué la belle figure de Louis XVI : «  C’est un vrai martyr et je pense qu’il faut introduire sa cause en canonisation  ». Évoquant son engagement, il a assuré que «  l’aventure familiale est déjà le premier engagement d’un prince. On ne va pas répéter les erreurs du passé…  » conclut-il avant de se mêler à ses admirateurs et de converser avec eux en toute simplicité, donnant à tous l’image d’un prince « normal ». Trop ?

Article de Marc Polisson dans www.lyonpeople.com

Aidez-nous à faire connaître cet article en le partageant sur les réseaux sociaux.