Ce samedi 17 février 2018, Madame la Dauphine de France est venue  avec le prince Gaston et la princesse Antoinette, ses enfants, pour s’essayer au tir à l’arc, pour la bonne cause ! La princesse Philomena d’Orléans est la marraine de cette journée caritative. Cet événement est organisé par le club des Archers drouais qui, en plus de promouvoir le sport féminin, fait une bonne action en œuvrant au profit de l’association Mouvement du Nid, qui vient en aide aux femmes prostituées. “C’est une première pour nous”, affirme Frédérique Charon, vice-présidente du club qui poursuit : “Nous avons fait pas mal de communication autour de l’événement… On espère que ça va fonctionner car de nombreuses entreprises drouaises nous ont fait des dons pour le Nid !”

Les petits garçons ont aussi le droit de tirer à l’arc

Alors qu’une bonne dizaine de femmes se trouvent devant la cible, arc en mains et flèches pointées vers la cible, la princesse Philomena interpelle Frédérique Charon. “Ce serait bien que les hommes puissent aussi tirer… Car ce n’est pas en excluant l’un ou l’autre que notre message va passer ! Quel message donne-t-on surtout aux petits garçons qui se voient refuser le droit de tirer parce que c’est une initiation seulement pour les femmes ?” questionne la princesse. La vice-présidente du club lui rétorque : “Oui c’est vrai, on va donc accepter tous les enfants…” Valentin, un petit garçon accompagné de sa maman, coupe la conversation et s’adresse à Philomena : “Et bah moi, j’ai un petit arc chez moi… Et j’aimerais bien tirer aujourd’hui”. Cette dernière lui répond, avec un grand sourire : “Eh bien, je vous présente Gaston et Antoinette, allez tirer tous ensemble”.

“Travailler ensemble pour une société meilleure”

S A R la princesse Antoinette de France entrain de tirer sur une cible

Antoinette, Valentin et Gaston se dirigent donc vers les cibles, ensemble. “Ma fille qui joue avec Valentin, c’est très important” comment la princesse Philoména avant d’enchaîner : “On sépare les hommes et les femmes dans tout. Il faut travailler ensemble au quotidien pour une société meilleure.”

Et lorsqu’elle aborde son statut de marraine de cette journée caritative au profit de l’association du Mouvement du Nid, qui vient en aide aux femmes prostituées, Philomena d’Orléans se dit ravie et “honorée de participer à cette cause. On est tous témoins de situations de ce genre, il est important d’aider les femmes à s’en sortir “, conclut-elle avant de s’emparer d’un arc, et d’aller tirer sur une cible. ( Photo: Charles / texte : lechorepublicain.f )

 

Aidez-nous à faire connaître cet article en le partageant sur les réseaux sociaux.