Le prince Jean d'Orléans, comte de Paris, Jean IV de France

La sérénité de la crypte de la chapelle royale, mercredi soir, est un peu troublée. Les visiteurs s’attardent autour des gisants de la famille d’Orléans. Devant celui de la duchesse d’Alençon, le Comte de Paris pose pour une photo en compagnie de Valérie Montalbetti-Kervella, Marie-Mercedes Ghenassia et Catherine Walhain. Une façon pour lui de donner sa bénédiction au travail commandé par la société des Amis du musée de Dreux à Valérie Montalbetti-Kervella.

 

Il s’agissait pour la conservatrice du musée Bourdelle, spécialiste de la sculpture funéraire, de raconter dans un livre l’histoire particulièrement romanesque des deux gisants de la duchesse d’Alençon, morte brûlée dans l’incendie du bazar de la Charité.

 

L’auteure de « D’un gisant à l’autre » a réalisé un travail très précis, très pointu sur l’histoire de ces deux gisants. Mais, elle explique devant le parterre d’invités à la présentation de son livre qu’elle a voulu aussi y mettre de l’émotion. « Une émotion semblable à celle que l’on peut éprouver devant le gisant de Louis Ernest Barrias » que l’on peut admirer au musée d’art et d’histoire. Marie-Mercedes Ghenassia, présidente de la société, est particulièrement heureuse de cet ouvrage « qui contribue au rayonnement de la chapelle royale et de Dreux »

Valérie Beaudoin,

dans L’Écho républicain du vendredi 29 Novembre


Voici les photos de la présentation de ce livre, en présence de Monseigneur le Comte de Paris. Cliquez sur les images pour les visualiser:


Texte et photo de couverture : Article de l’Echo Républicain du vendredi 29 novembre/

Photo de la soirée de présentation : Société des Amis du Musée, de la Bibliothèque et des Archives de Dreux

Aidez-nous à faire connaître cet article en le partageant sur les réseaux sociaux.