Le prince Jean d'Orléans, comte de Paris, Jean IV de France

L’annonce vient d’être officialisée par le quotidien “l’Écho républicain” : La famille royale de France, vient de quitter le domaine royal de Dreux.

 

La Fondation Saint-Louis ne pouvant pas expulser le Comte de Paris du Domaine de Dreux, où sont ancrées les racines de la royauté française. C’est à force de coups de canif imposés au quotidien que le conflit à fleurets mouchetés est devenu insupportable pour le prince et ses enfants. L’héritier de la couronne de France est aussi un père de famille. “Je veux préserver mes enfants pour pouvoir remettre l’état d’esprit voulu par mon grand-père dans l’institution.”

 

Au vu de cet article et des explications fournies par le prince, nous ne pouvons que condamner l’attitude des responsables de la fondation Saint-Louis ayant entraîné cette décision. Et nous appelons tous nos lecteurs à faire part de leurs sentiments et de leur indignation en commentant directement l’article de l’Écho républicain.

 

Pourquoi le Comte de Paris emmène ses enfants loin de la chapelle royale et de Dreux


 

Les réactions au départ des enfants du Comte de Paris de Dreux

 

Suite à l’annonce du départ de la famille de France, Stéphane Bern, membre du conseil d’administration de la fondation Saint-Louis a déclaré : “On ne peut pas attaquer notre président d’honneur de cette façon. C’est un manque de respect vis à vis de son père et de son grand-père. Il ne faut pas oublier que la fondation existe par la volonté de ce dernier (…) “Il est tout de même paradoxal de s’en prendre à la famille d’Orléans quand on appartient à une fondation dont le but est justement d’en défendre l’héritage. La fondation se retranche derrière la loi. Certes, il faut respecter les règles mais aussi respecter les princes de la famille de France”

 

À propos de la présence à Dreux de la famille du Comte de Paris, monsieur Pierre-Frédéric Billet, maire LR de Dreux déclare : “Ils font partie de l’histoire de Dreux. Beaucoup de Drouais sont d’ailleurs attachés à leur présence”. Il évoque même un statut pour eux “de patrimoine vivant” à l’image de la famille impériale au Japon.

 

Les réactions au départ des enfants du Comte de Paris de Dreux


Photo: Photo @David Niviere

Aidez-nous à faire connaître cet article en le partageant sur les réseaux sociaux.