En ce mardi, 30 avril 2019, nous souhaitons un très Joyeux Anniversaire à S. A. R. Madame la princesse Micaela, comtesse Douairière de Paris.

 

L’épouse de feu Monseigneur le comte de Paris, Henri VII de France, est née le à Vichy. La princesse est la fille de Luis Maximiliano Cousiño y Sébire, héritier de l’une des plus riches familles pionnières du Chili (originaire au XVIIIe siècle de La Corogne, en Galice), et de son épouse, Antonia Quiñones de Léon y Bañuelos, quatrième marquise de San Carlos et grande d’Espagne . La princesse passa sa plus tendre enfance avec sa mère au Château de Fénelon dans le Périgord, puis à Biarritz dans la propriété de son grand père, le Marquis d’Alcebo, ancien Ambassadeur de France à Berlin et à Rome.

  • – Le 21 janvier 1974, la future comtesse de Paris, rencontre grâce à un ami commun, l’écrivain André Couteaux, SAR le Prince Henri de France.
  • – Le 31 octobre 1984, à Bordeaux, elle épouse civilement en secondes noces, le Dauphin de France, SAR le Prince Henri de France, Comte de Clermont.
  • – Le 31 octobre 1990, elle est titrée Madame la Princesse de Joinville par son beau père, feu le Comte de Paris.
  • – Le 19 juin 1999, suite au décès de Mgr le Comte de Paris, son époux devient le chef de la Maison Royale de France, et la Princesse de Joinville devient alors Duchesse de France.
  • – Depuis le décès de sa belle-mère, Madame Isabelle, Comtesse de Paris, le 5 juillet 2003, elle porte également le titre de Comtesse de Paris.
  • – Le premier mariage religieux de Monseigneur le comte de Paris, ayant bénéficié d’une reconnaissance canonique de nullité en mars 2009. Le prince peut enfin épouser religieusement la princesse Micaela.
  • – Le 26 septembre 2009, à Arcangues dans les Pyrénées Atlantiques, où la princesse Micaela, a passé son enfance, est célébré leur mariage religieux en l’église Saint Jean Baptiste de l’Uhabia.
  • Mais, le lundi 21 janvier 2019, son époux, Monseigneur le Comte de Paris décède à leur domicile parisien, rue de Miromesnil à Paris. En effet, comme chaque 21 janvier, le Comte de Paris s’apprête à sortir de chez lui afin de se rendre à la messe anniversaire de la mort (exécution) du Roi Louis XVI.
    Mais, ne se sentant pas très bien, il a juste eu le temps d’avertir par SMS les organisateurs de la cérémonie qui se déroule en l’église de Saint-Germain l’Auxerrois. Puis, Monseigneur le Comte de Paris s’est allongé afin de se reposer et s’est endormi pour l’éternité …

    • Son décès est annoncé par son fils, SAR le Prince Jean de France, Duc de Vendôme sur sa page Facebook, sous la signature ” Jean, duc de Vendôme “. Le 2 février 2019, ce dernier prend le titre de Comte de Paris, le matin des funérailles de son père. Madame la Comtesse de Paris qui était rentrée chez elle depuis le vendredi (ayant subit une opération de la hanche) et se sentant très faible … a dû se résigner à rentrer dans une maison de convalescence afin de se rétablir. Trop faible, elle n’a pu assisté aux funérailles de son époux qui ont eu lieu le samedi 2 février 2019, en la Chapelle Royale Saint-Louis de Dreux où ce dernier repose auprès des siens dans la nécropole familiale.

    • Le samedi 23 mars 2019, les enfants et leur mère, sont au premier rang en l’église Saint-Germain-l’Auxerrois pour entendre une messe pour le repos de l’âme de feu le Comte de Paris. L’épouse du prince, Madame la Comtesse de Paris convalescente n’a pu se joindre à eux.

    • Madame la Comtesse de Paris, soutenue par son fils est présente lors de la messe de requiem qui a eu lieu le lundi 1er avril 2019, en l’église de Saint-Germain l’Auxerrois. La Comtesse de Paris serre contre son cœur les tulipes rouges qu’elle va ensuite déposer au pied des portraits de son défunt mari, un buste de la sculptrice Catherine Cairn, et une photo du Prince qu’elle a elle-même choisie. La Comtesse de Paris qui n’a pu assisté aux funérailles de son époux est enfin apaisée par cet ultime hommage … elle murmure: “Je sens la présence d’Henri. Il est avec nous.”

Durant toutes ces années, la princesse Micaela a été un précieux soutien et la première conseillère de son royal époux, feu le Comte de Paris, Henri VII de France.

 


Merci à François et à Mme Beaumel

Aidez-nous à faire connaître cet article en le partageant sur les réseaux sociaux.