Les anciens Ordres de la Royauté française

L’Ordre de la Cosse de Genêt fondé en 1234 par Saint Louis.

L’Ordre de Saint Michel fondé en 1469 par Louis XI.

L’Ordre du Saint Esprit fondé en 1578 par Henri III.

Les chevaliers du Saint Esprit étaient faits chevaliers de l’Ordre de Saint Michel avant leur réception au sein dudit Ordre et prenaient ainsi le titre de chevaliers des Ordres du roi. L’Ordre Royal et Militaire de Saint Louis fondé en 1693 par Louis XIV. Les Ordres royaux ont été abolis par la Révolution en 1793 puis rétablis par le roi Louis XVIII et à nouveau supprimés par le roi Louis-Philippe qui n’a conservé que l’Ordre de la Légion d’Honneur institué par Napoléon Ier.

En 2014, Monseigneur le Comte de Paris Duc de France, en plein accord avec le Général, Grand Chancelier de la Légion d’Honneur, a redonné vie à l’Ancien Ordre de l’Étoile fondé en 1022 par Robert le Pieux puis refondé en 1351 par Jean II le Bon ainsi qu’à celui de Notre Dame du Mont Carmel fondé par Henri IV en 1608, et les a réunis, conformément au droit français, sous la forme juridique d’une association régie par la loi du 1er juillet 1901.

Afin de protéger le statut juridique de ces anciens Ordres de la Royauté française, leurs noms ont été déposés auprès de l’INPI afin que quiconque, même le Chef de la Maison Royale de France, ne puisse se les approprier.

*********

Sur la Couronne de France

Le Secrétariat de Monseigneur le Comte de Paris tient à préciser ce qui suit :

Le Prédicat de Fils et Filles de France : seuls les enfants légitimes nés des Chefs successifs de la Maison Royale de France portent ce Prédicat. L’aîné des fils du Chef de la Maison Royale de France est désigné sous le nom de Dauphin. L’actuel Dauphin est le Prince Jean de France, Duc de Vendôme.

Les enfants du Dauphin, ainsi que ceux du fils aîné du Dauphin, sont Fils et Filles de France et non Petits-Fils et Petites-Filles de France.

Les Petits-Fils et Petites-Filles de France sont uniquement les enfants légitimes d’un Fils de France autres que ceux du Dauphin et du fils aîné de ce dernier, comme il vient d’être rappelé.

Les Filles de France, une fois mariées, portent uniquement le nom de leur mari. Leurs enfants ne peuvent porter le Prédicat de Petit-Fils ou Petite-Fille de France. Elles peuvent porter à nouveau le Prédicat de Filles de France dès leur veuvage.


Le Secrétariat de Monseigneur le Comte de Paris


Aidez-nous à faire connaître cet article en le partageant sur les réseaux sociaux.