Me croire Roi de France, Me rêver Empereur d’Europe est une chose, en être convaincu en est une autre ! Bien sûr je tiens bon la barre et je mène mon Vaisseau France à ma guise, l’équipage est à ma botte, mais les passagers renâclent un peu et font du mauvais esprit. Certes je suis bien leur Capitaine, mais ils me refusent mon vrai titre : « Seul maître à bord après Dieu ! »

Les Français sont volontiers… Insoumis ! La France s’est éloigné de Dieu ! Pour sûr je sais bien que je ne suis que le PDG, je ne suis pas le patron, lui, le vrai patron je dirai même le Saint Patron est bien là, bien présent, mais ce n’est pas moi ! Certes, je pourrais Lui demander conseil ;  mais franchement, vous me voyez lui poser la question : « Monseigneur, comment « être » La France ? » Vous imaginez les gazettes du lendemain ?

Et pourtant, il faudra bien un jour se résoudre à respecter les lois naturelles, à respecter l’Ordre du Monde, à accepter les règles de l’Univers et du Cosmos. L’humilité et les Devoirs ont disparu au profit des Droits ! Je sais, et je pressens ces choses, mais je n’ose les dire et encore moins les mettre en œuvre. A qui puis-je me confier, si ce n’est à toi…Marianne ! Que vois-tu dans les lignes de ma main ?

Pour l’heure, tout me réussit, ou presque, suis-je en mesure de continuer sur cette lancée ? J’ en doute ! Mes passagers ont le mal de mer… Et d’autres le mal de l’Air…France. Il semblerait que mon train de réformes déraille, même sur des chemins de fer. La contestation est partout, et pire encore, la morosité, la peur, l’angoisse, la perte de confiance, minent le Vaisseau France. Des étudiants aux retraités, tous les demi-solde de France ont un moral de « Retraite de Russie » ! Rien ne va plus, comme disent les croupiers de table de jeu avant de ramasser la mise…

La France est en jachère, elle est gavée de pesticides et n’est plus ensemencée en bon engrais que sont, l’Amour, l’Honneur, le goût du Travail, le sens du Service, l’Espérance ! Sur le Vaisseau France, l’équipage ne tardera pas à se mutiner, quant à la chiourme attelée au banc d’infamie, je l’ai mise En-Marche, et, elle rame, elle rame !  Mais je sens bien que ça ne va pas durer.

Et si, toute honte bue, j’osais rencontrer le…Saint Patron, si j’osais écouter la voix de ce Sage, juste pour ouïr la voix de la Sagesse, si j’osais fouler de mes pieds la Voie Royale ? J’y songe, il me faut me décider, les Peuples de France sont en attente, Marianne ne supporte plus son bonnet Phrygien. Et tout compte fait, je me verrais bien en « Faiseur en de Rois. »

Si j’osais désigner aux Français leur Roi de cœur ? Si j’avais le courage de tenir la gageure d’en appeler au Roi, et de mettre « En-marche » la République vers le Royaume ? Ne serais-je pas : «  Le Président Royal ? »


Guy Adain

Aidez-nous à faire connaître cet article en le partageant sur les réseaux sociaux.