Le 6 février 1869 naissait en terre d’exil, le prince Philippe d’Orléans, héritier du trône de France et chef de la Maison de France de 1894 à 1926, sous le nom de jure de Philippe VIII. Durant sa vie, Philippe VIII de France du subir deux lois d’exil qui l’obligèrent à vivre presque toute son existence hors de France, ce long parcours d’exil a fait l’objet d’un journal inédit d’Alfred de Gramont, publié chez Fayard en février 2011 : « l’Ami du prince ».

Alfred de Gramont était un fidèle ami du prince et membre de son service d’honneur, dans son journal, Alfred de Gramont donne à lire une masse considérable d’informations sur l’héritier de la Couronne de France et sur le parti royaliste. Tout y est décrit : qu’il s’agisse de la ligne politique suivie par le prince, des divisions du parti royaliste, qu’entravent rivalités et jalousies, ou encore des intrigues qui se nouent et s’agitent autour des princes en exil.

Mais l’intérêt de ce Journal est aussi culturel. En effet, le rayonnement social et mondain de la famille place Alfred de Gramont, par sa naissance et sa culture, au cœur de la « haute société ». Les personnalités les plus en vue du Tout-Paris fréquentent le comte. Celui-ci livre ainsi de multiples informations sur ce monde des salons décrit par Marcel Proust qui, justement, trouva dans le duc de Guiche, neveu d’Alfred et gendre de la comtesse Greffulhe, l’un des modèles qui inspirèrent les Guermantes. Entièrement inédit, annoté et commenté avec précision, ce Journal, truffé de confidences, de portraits et d’anecdotes en tout genre, est un formidable outil littéraire et historique de la Belle Époque.

 

Vous pouvez trouver ce livre en librairie ou directement sur le site de l’éditeur,

en cliquant sur le logo de la Maison d’édition ci-dessous.

Aidez-nous à faire connaître cet article en le partageant sur les réseaux sociaux.