Après le coup d’éclat du prince le 2 février 1890, l’héritier des rois de France, le duc d’Orléans, Philippe VIII de France, explora le monde à bord de ses deux navires :

La Maroussia : À bord de La Maroussia, le prince navigua tout autour de l’Europe et recevant à bord tout ce que le Gotha comptait de souverains et de princes. En 1904, c’est avec la Maroussia que le prince partit visiter la Norvège et le Spitzberg.

La Belgica :  En 1905, alors qu’il possédait la Maroussia, le duc d’Orléans a acquis un yacht de plus grande envergure, la Belgica, avec lequel, il mena trois campagnes polaires dans l’Océan Arctique, entre 1905 et 1909. En compagnie du docteur Joseph Récamier ; fils du dessinateur animalier Édouard Mérite ; et d’un océanographe, il visita la côte Est du Groenland, découvrant des terres encore inconnues, qu’il nomma Île-de-France et Terre de France avant de rallier ensuite l’Islande.

À chacun de ses voyages le prince fit frapper pour les membres de son équipage, une médaille commémorative telle que celle ci-dessous. Tous les membres de son équipage, du simple mousse aux officiers, chacun recevait sa médaille des mains du prince.

Voici l’une d’elles, vendue récemment par un particulier lors d’une vente aux enchères à Paris. Cette médaille fut frappée à l’occasion de l’une des croisières du prince à Bord de La Maroussia. À l’envers, les armes royales de France, à trois fleurs de lys sous une couronne fermée, entourée de la devise “Montjoie st Denis” et surmontée d’un ruban bleu aux bandes tricolores.

Au vue des innombrables voyages du prince à travers le monde à bord de ses navires, combien de ces magnifiques médailles dorment aujourd’hui encore dans les greniers des descendant de leur récipiendaires…

À lire également : Philippe VIII de France, « le prince explorateur »


 

Aidez-nous à faire connaître cet article en le partageant sur les réseaux sociaux.