les-voeux-du-duc-danjou

 
Je vous souhaite à tous et à toutes la meilleure année possible pour 2017. En France, année importante avec les élections Présidentielles suivies des Législatives. Seront-elles à la hauteur de nos espérances ?Alors que nous aurions besoin d’un dirigeant fort, le Président de la République, grâce au quinquennat, est passé du statut d’homme de la Nation à celui de chef de parti. Lors des vœux présidentiels de fin d’année, la preuve en a été apportée: nous avons eu droit, non pas à un Président de la République, mais à un agent électoral qui lisait avec attention les slogans inscrits sur un prompteur. Nous pouvons d’ailleurs nous poser la question de savoir s’il ne regrette pas d’avoir annoncé publiquement son intention de ne pas se représenter…Que ce peuple rassemblé nous manque ! Qu’en sera t-il en mai ? Le prochain Président redeviendra t-il l’homme de la Nation? Fera t-il réapparaitre l’État légitime, sauvegardé dans ses droits, sa dignité, son autorité, l’État préservé des ingérences de l’étranger?

Les six premiers mois de 2017 verront une France bloquée à cause des élections : les investisseurs privés attendent de connaitre la prochaine équipe et son programme, et les investisseurs publics de savoir à quelle sauce ils seront mangés. Ensuite cent jours pour installer une machine et prendre des décisions qui ne donneront des résultats qu’au dernier trimestre. Donc année sans grands changements pour la France.

Vu de l’extérieur, 2017 va beaucoup dépendre des États-Unis. La FED qui a reconstruit la situation du pays va t-elle pouvoir continuer son lent travail de consolidation ? Le pouvoir politique qui va s’installer va t-il transgresser toutes les règles et risquer de flanquer l’édifice par terre? Les États-Unis vont-ils se désengager du Proche et du Moyen Orient, où ils n’ont fait qu’augmenter les menaces et fabriquer davantage d’ennemis, en sacrifiant pourtant leurs propres enfants ? Quid de l’OTAN ? Tant de doutes…


 
Que Dieu nous garde en 2017.

 

blason du prince charles-philippe d'orléansParoles du prince Charles-Philippe d’Orléans, duc d’Anjou

La page Facebook du duc d’Anjou

Aidez-nous à faire connaître cet article en le partageant sur les réseaux sociaux.