Ce samedi 23 juin, leurs altesses royales le comte et la comtesse de Paris ont assisté en l’église Saint-Germain-l’Auxerrois, à la mise en place d’une statue du Roi Saint Louis enfant, offerte par le prince et par « l’Ancien Ordre Royal de l’Étoile et de Notre-Dame du Mont-Carmel »  à l’ancienne paroisse des Rois de France.

Arrivés à 16 heure sur le parvis de Saint-Germain-l’Auxerrois, le Chef de la Famille royale de France et Madame, la princesse Micaëla, ont été accueillis par le  Comte Thierry de Montaigu et par l’Abbé Pierre Mouchel, avant de rejoindre sous le son d’une musique liturgique le cœur de l’église pour assister à cette cérémonie solennelle.

Crépitements des flash, discours du de chef de la Famille royale de France sous l’œil curieux de quelques touristes de passage, le comte de Paris a exprimé sa fierté et son émotion d’être présent ce samedi . Aux côté du prince, une centaine de fidèles étaient venus entourer et apercevoir le descendant du Roi Saint Louis et de Louis-Philippe, roi des Français.

Baisemains de rigueur à la comtesse de Paris, la princesse Micaëla, a échangé quelques mots avec les personnes qui l’entouraient alors qu’elle assistait, assise sur un ban à l’inauguration de la statue, encourageant avec sourire les personnes à se rapprocher.

Œuvre de la sculptrice Catherine Cairn, la statue du Roi Saint Louis enfant, a été installée dans une petite chapelle de l’église au côté d’un magnifique vitrail représentant également le Roi Saint Louis, mais cette fois-ci rendant la justice sous le chêne de Vincennes.

Une fois la statue dévoilée au regard des curieux, partisans comme sympathisants de la maison de France, la messe traditionaliste a achevé cette journée. Le comte et la comtesse de Paris ont salué une dernière fois toutes les personnes présentes à leurs côtés au cours de la cérémonie. Un moment sacré loin de tout royalisme mais qui appelle à un nouveau rassemblement autour de l’héritier des rois de France, le 21 janvier prochain sous couvert de la présence tutélaire d’un Saint de France.

Cliquez sur les images pour les visualiser


Merci à nos amis François de Rolleboise et Frederic de Natal pour leurs reportage 

Aidez-nous à faire connaître cet article en le partageant sur les réseaux sociaux.