Alors que le ministère des Armées avait déjà annoncé au mois de juin le gel d’environ 2,7 milliards d’euros de son budget, par la constitution d’une réserve de précaution de 1,6 milliard d’euros, plus des crédits de report gelés à hauteur de 715 millions d’euros et d’autres mesures de régulation adoptées ( article de La Tribune). Le président de la république a enfoncé le clou en annonçant, la réduction du budget de la Défense de quelques 850 millions d’euros, provoquant ainsi le légitime mécontentement des militaires et en premier lieux le chef d’état-major des armées, le général Pierre de Villiers.

Le chef de la Maison royale de France, Monseigneur le comte de Paris a, dès l’annonce du gel du budget de l’armée française, regretté « l’éternelle courte vue » de cette décision en rappelant via son compte Twitter :

« 1940 les Allemands ont contourné la Ligne Maginot. Armés Française s’est trouvée sans chars face au déluge des Panzers. Éternelle courte vue »

Suivez Monseigneur le comte de Paris sur Twitter et faites connaitre sa pensée autour de vous https://twitter.com/SARcomtedeParis

 

 

Aidez-nous à faire connaître cet article en le partageant sur les réseaux sociaux.