...

Un petit conte de Noël très...royal : " Le Noël du Président "

Noel

Un petit conte de Noël royaliste, en ces temps où l'on interdit même les crèches: "Le Noël du Président " :

Noël approchait et pourtant la féérie du rêve n’arrivait pas à dissiper la morosité ambiante. Au sein du gouvernement tout allait de travers et la trêve des confiseurs se faisait attendre. Le palais bruissait d’un bourdonnement sourd et le Président tournait  vainement en rond à la recherche d’une recette, d’une solution, de la potion magique qui restaurerait la magie de Noël en France. Rien n’y faisait !  Alors, il rêvait, retrouvait ses songes d’enfant…

Si seulement le Père Noël existait ; on pourrait lui commander le bonheur, le moral, l’amour du pays et toutes ces choses qui nous font aduler par le peuple. Mais vers qui se tourner ? Les amis n’étaient pas très sûrs, tous plus ou moins capables de trahir à la première occasion, quant aux ennemis de l’opposition, ils étaient eux aussi dans un tel marasme qu’on aurait pu presque les plaindre. Le Président était seul, assis à son bureau, devant lui une belle feuille de papier à en-tête, il sourit, une idée facétieuse venait de lui traverser l’esprit. Il avait toujours eu le sens de l’humour et le goût des blagues. Alors de sa plus belle écriture, il commença sa lettre.

Mon cher Père Noël,
Tu seras certainement très surpris de recevoir cette lettre. Non, non ce n’est pas une plaisanterie, c’est on ne peut plus sérieux. Je ne sais plus vers qui me tourner, j’ai fait le vide dans ma tête, j’ai retrouvé mon âme d’enfance et j’ai décidé de faire comme des milliers d’enfants du pays, de faire ma lettre au Père Noël. Non pas que je veuille que tu me gâtes personnellement ; j’ai déjà ma récompense en me retrouvant à la tête de ce merveilleux pays. Non, je t’écris pour la France, pour les français. Cette année, ce Noël, je veux leur faire une surprise et toi seul pourrait m’aider…

Je voudrais qu’ils retrouvent la fierté d’être français et la joie de vivre dans ce beau pays qu’est la France. Qu’ils retrouvent l’amour et abandonnent la méfiance, la jalousie et l’envie. Les français sont un grand peuple et ils méritent un grand destin, bien sûr ils l’ont déjà par héritage, mais aujourd’hui ils faiblissent, doutent et perdent confiance. Ils n’osent plus être cocardiers, le coq gaulois risque de finir en poule mouillée… Cher Père Noël, voici mes souhaits, je te promets de suivre scrupuleusement les conseils que tu voudras bien me prodiguer. Je te prie cher Père Noël…

Une fois la lettre terminée, le Président s’esclaffa comme après une bonne blague…Qu’allait-il faire de sa lettre ? Il n’allait pas l’envoyer à l’adresse postale qui reçoit toutes les lettres des enfants et assure une réponse. La joie de ce petit coup d’éclat s’estompait, et l’ombre de la contrariété envahissait son visage. Il allait la déchirer, la passer à la déchiqueteuse. Et, et dehors la neige tombait, Noël était dans six jours, il laissa tout en plan, fit fermer son bureau derrière lui à double tours et s’en alla se coucher.

Le lendemain matin, dès qu’il entra dans son bureau, il vit l’enveloppe, la lettre n’était plus sur le sous-main, mais il y avait cette enveloppe rouge ! Une fois bien calé dans son fauteuil, il tourna plusieurs fois l’enveloppe dans ces mains, une expression rieuse sur son visage, bien sûr ce n’était pas possible, blague pour blague, il allait bien la lire cette lettre. Et voici ce qu’il lut.

Mon cher Président,
Des milliers de lettres que je reçois, c’est bien la tienne la plus étonnante. D’habitude, je ne réponds jamais, je tente de satisfaire les enfants du mieux possible de mes capacités ; mais ce que tu me demandes toi, mérite une réponse. Tu veux redonner le moral aux français, tu veux leur rendre leur fierté, tu veux revoir « la Furia francese » tu veux restaurer l’Art de vivre à la française. C’est bien, c’est beau, c’est noble, c’est généreux de ta part, et c’est ton rôle. Le plus beau des rôles ! Alors, voici ce que je te propose :

Prend la parole, adresse toi aux français, sur toutes les radios, toutes les chaînes de télévision, solennellement et dis leur ce que tu m’as écrit, ne leur parle pas de crise, d’argent, de chômage, de politique, de migration ou d’immigration, du reste du monde, de guerres de terrorisme et de toutes ces choses qui sont la vie certes mais : Qui n’apportent que souffrance quand on les place avant L’Amour ! Veux-tu devenir le Président que la France gardera en mémoire, veux-tu entrer dans l’Histoire, (celle avec un grand H), par la grande porte ?

Alors voilà ; quand tu seras sûr, et tu le sentiras, que les français sont suspendus à tes lèvres, tu leur annonceras un scoop qui fera l’évènement dans la France et dans le Monde, un bouleversement sans pareil, digne de Noël, tu leur annonceras La Bonne Nouvelle ! Annonce-leur que tu souhaites les convaincre de recourir à la Famille Royale de France et à son Prince ! Parle-leur de la Famille,  tu le sais les français sont très attachés à la famille, parle leur de cette Famille de France qui est aussi la famille de tous les français. Dis-leur que tu veux être le Président  qui réinstaurera la monarchie et ré enchantera la France en lui redonnant sa dimension royale et son Roi …! Oui, tu as bien lu, un Roi pour la France !  Tu as fait au mieux pour l’administrer, mais lui l’incarnera, le Roi n’est pas un homme ordinaire, c’est pour son pays et son peuple, le lien entre le Ciel et la Terre de France, le lien entre les vivants et les ancêtres, il est la chair et le corps des français, il est sacré, il est la France ! Tu seras donc le Président qui réunira la France millénaire et ancestrale et la France moderne d’aujourd’hui !
Je te prie d’agréer, Mon cher Président…

Le Président restait perplexe, qui a osé écrire cette lettre ? Qui s’est introduit dans son bureau ? Qui a lu la lettre du Père Noël, et a osé faire cette réponse ? Il pouvait certes convoquer la Sureté, déclencher des enquêtes… Et c’était le début d’une escalade de polémiques à scandales. Pour trouver quoi, au mieux une plaisanterie, au pire une tentative de déstabilisation, voire une tentative de coup d’état…Non, la solution était ailleurs, il réfléchirait, il trouverait…Le Président épanoui était  heureux, il souriait, quelle sortie, quel discours, quelle surprise, quel
panache… La France, le Monde …époustouflé…

Tout doucement, le premier garde du corps entrouvrait la porte du Président, Monsieur le Président, Monsieur le Président,  chuchota t’il, il est six heures, vous avez la réunion des ambassadeurs à 8 heures, et le Noël des enfants du Palais à 9H30 et il ne faut pas faire attendre le Père Noël !!!
                                                                                                                                                                                                                         

Guy Adain

 

trait-de-separation.jpg         

Photos du duc et de la duchesse d'Angoulême en famille à Bordeaux

Le duc et la duchesse d'Angoulême

Newscom a publié sur son site internet une très belle série de photos de S.A.R. le Prince Eudes d'Orléans et de sa famille prises dans leurs résidence de Bordeaux.

Le Prince Eudes d'Orléans « duc d’Angoulême » et « Fils de France », est né le 18 mars 1968 à Paris. Le Prince Eudes est le troisième fils et le cinquième enfant du Chef de la Maison royale de France,  Monseigneur le comte de Paris et de sa première épouse la princesse  Marie-Thérèse de Wurtemberg, « duchesse de Montpensier ». Le prince Eudes est, par sa grand-mère maternelle, un descendant du roi Charles X de France et de son fils le duc de Berry. Le 19 juin 1999, il épouse au Domaine royal de Dreux, Marie-Liesse de Rohan-Chabot, fille du comte Louis-Mériadec de Rohan-Chabot et de son épouse la princesse Isabelle de Bauffremont-Courtenay . De cette union naissent deux enfants : La Princesse Thérèse Isabelle Marie Eléonore d'Orléans (le 24 avril 2001) et le prince Pierre Jean Marie d'Orléans (le 6 août 2003).

Cliquez sur les photos pour les agrandir

( Source photos : Newscom )

Eudes 2Eudes 3Eudes 1Eudes 4

    

  

trait-de-separation.jpg      

citation du mois de décembre 2014

Zg9krzn5
   
      
           
"J’ai toujours été monarchiste et anarchiste. Monarchiste pour que notre anarchie, celle d’en bas, soit protégée par l’ordre d’en haut." 
   
   
  
Salvador Dalí (1904-1989)
 
       
    
     
         

trait-de-separation.jpg

          

Le duc et la duchesse d'Angoulême présents aux funérailles de la reine Fabiola

Duchesse d angouleme

Vendredi, Leurs Altesses Royales le duc et la duchesse d'Angoulême représenteront officiellement la Famille royale de France  lors des funérailles nationales de la reine Fabiola en la cathédrale des Saints Michel et Gudule à Bruxelles.

Par leurs présence, Leurs Altesses Royales le duc et la duchesse d'Angoulême, témoigneront de la longue et sincère amitié qui lie, depuis la fondation du royaume de Belgique en 1831, nos deux familles royales .

 

trait-de-separation.jpg

       

Au cœur de l'histoire: "La Reine Élisabeth II et Madame la comtesse de Paris"

Le recit la reine elizabeth et la comtesse de paris

A l'occasion des 70 ans du magazine "Point de Vue", le journaliste Franck Ferrand a consacré  son émission du 26 novembre  de Au cœur de l'Histoire  au célèbre magazine des têtes couronnées et a dédié son récit, au deux plus grande "Stars" des Unes de ce magazine, la Reine Élisabeth II et... Madame la comtesse de Paris.

Pour écouter ou ré-écouter le récit consacré à la Reine Élisabeth II et Madame la comtesse de Paris, cliquez sur le lecteur ci-dessous .

LE RÉCIT - La Reine Élisabeth et la Comtesse de Paris

 

trait-de-separation.jpg

      

Le comte et la comtesse de Paris participeront au 29e Gala au profit de l'Aide à l'Enfant Réfugié

Le comte de paris et madame participerons au 29e gala au profit de l aide a l enfant refugie

Lundi 8 décembre, le chef de la Maison royale de France, Monseigneur le Comte de Paris et Madame, participeront au 29e Gala au profit de l'Aide à l'Enfant Réfugié organisé dans le cadre de la salle Gaveau à Paris. Cette soirée sera présidée par Claudia Cardinale et Robert Hossein .

L'Aide à l'Enfant Réfugié (A.E.R) est une Association Française de Solidarité Internationale, à vocation humanitaire. Son but est d'apporter à des enfants victimes de conflits et vivant en situation d’extrême pauvreté, les moyens d'exister et de se construire un avenir meilleur que celui de leurs parents.

Si comme nos Princes vous souhaitez vous aussi soutenir cette belle association, vous pouvez vous rendre sur leur site internet en cliquant sur le lien ci-dessous.

   

L'Aide à l'Enfant Réfugié (A.E.R)

 

trait-de-separation.jpg

   

Il est temps de recréer un " Royaume de France " moderne et actuel !

Royaume de france moderne et actuel

Rétrograde, passéiste, réactionnaire, on peut nous traiter encore de nostalgique d’un régime ancien, voire même d’Ancien Régime, il n’en reste pas moins vrai que les modèles de gouvernement actuels, toutes tendances confondues, déçoivent pour ne pas dire ulcèrent la majorité des électeurs français. La démocratie, n’est guère démocrate et la devise républicaine « Liberté, Egalité, Fraternité » ne paraît pas être appliquée à toutes et à tous :

- Liberté de ne pas avoir d’emploi et d’être au chômage.
- Egalité devenue égalitarisme, et qui pour mettre tout le monde au même niveau, étête et tire vers le bas.
- Quant à la Fraternité, si elle était plus manifeste, nous aurions moins de « Restaurants du cœur » qui par leur existence, démontrent, s’il en était besoin, que nous souffrons d’un réel déficit de fraternité.

Alors, nous « Fidèles de la Vieille France », de la France glorieuse, patrie des arts, de la culture, du bon goût, de la mode, de l’élégance, de Versailles, du panache blanc d’Henri IV et de l’ensoleillement de Louis XIV ; nous royalistes, voulons dire à nos frères et sœurs français :

- Notre « régime ancien » a duré plus de 1000 ans, certes avec des hauts et des bas, tout n’était pas parfait, loin s’en faut, mais il a fait la France !
- Nos rois ont tenu la France à bout de bras.
- Notre histoire est ce qu’elle est, et nous ne voulons rien occulter, heures de gloire et heures de détresse, défaites et victoires, de Tolbiac à l’opération Sangaris aujourd’hui en République Centrafricaine.

Nous, royalistes, disons donc à nos frères et sœurs : sans doute la parenthèse républicaine était-elle nécessaire, pour affiner et débarrasser la monarchie des scories qui l’empêchaient de resplendir pleinement et de donner le meilleur d’elle-même. Mais aujourd’hui, le temps est venu de refermer cette parenthèse et de rallier tous les français au sein d’une monarchie fraternelle et aimante. Il est temps de redonner un père à notre France, et de recréer un moderne et actuel « Royaume de France ».

Françaises, français, vous allez accueillir un autre son de cloche, entendre une autre voix, pour suivre une autre voie…Avant que de faire des promesses fallacieuses, le futur Roi de France, vous parlera de la Famille ; de sa famille, qui est aussi la nôtre et bien sûr de vos familles. La Famille est indissociable de la monarchie, c’est la base de la société humaine ; et l’on a pu voir l’importance que les français lui accordent, quand on veut en modifier sa structure…

Il vous parlera de Religion, et du lien qu’il faut renouer avec le Ciel. Il vous parlera de Morale, de Justice, de Devoirs, de Service. Il vous dira combien il est urgent et impérativement nécessaire, sous peine de mort de notre société, de rétablir l’ordre qui donne à la Dignité, la primauté sur l’Argent ! « Si c’est l’Argent qui donne la Dignité, c’est toujours à refaire » [Sic] comme c’est le cas aujourd’hui, notre société est perdue…Il vous parlera de tout ce que l’on doit à ceux qui nous ont précédés, ceux qui nous ont légués la France ; et tout ce que l’on doit également à nos successeurs, pour leur laisser une France, libre accueillante, généreuse et qui pourra nourrir ses enfants.

Enfin le futur roi vous parlera de vous, de chacun de vous, car chacun d’entre vous est une âme, chacun d’entre vous est un pivot : un « Sujet » ! Et comme dans une phrase où le sujet est l’élément principal ; le Sujet royal est une pièce maîtresse dans la construction du royaume ! Comme dit la chanson : « Si tous les gars du monde décidaient d’être copains et partageaient un beau matin leurs espoirs et leurs chagrins… » [Sic] Si toutes les françaises et les français acceptaient de s’unir, pour une même cause, acceptaient de fédérer leurs forces, si tous d’un même élan, ils s’offraient à Servir leur Roi ; alors le Roi deviendrait un catalyseur d’énergies, le concentrateur de toutes les intelligences et capacités françaises ! Nous serions alors prêts pour écrire une nouvelle page d’histoire de France. Comme vous pouvez le constater, ce « programme » n’est pas utopique, car il ne promet rien, il mise sur l’Amour entre nous et la volonté de « Servir » pour la France. Rangeons nous sous la bannière du Roi de France et comme le disait Henri IV : « ralliez-vous à mon panache blanc : vous le trouverez sur le chemin de la gloire et de l'honneur ! »

Si Dieu le veut bien, et avec l’aide de la Providence nous ferons de grandes et belles choses. Qui peut s’adresser ainsi aujourd’hui aux français ? Quel homme politique, aussi haut placé soit-il, oserait parler ainsi ? Et pourtant, tentons d’imaginer l’impact de tels propos, dits calmement au journal télévisé de 20 heures ? Pensez-vous que les français se moqueraient ? Pensez-vous qu’ils trouveraient cela inconvenant ? J’ai la faiblesse de penser le contraire, je crois profondément « Au Bon Sens Populaire », et je fais confiance à l’intelligence des peuples de France. Le temps est venu de faire « Le saut de l’ange ». Misons sur le meilleur pour éviter le pire !


 Guy Adain

trait-de-separation.jpg

          

Le comte de Paris souhaite un prompt rétablissement à Lorànt Deutsch via Twitter

Tweet 1

Le chef de la Maison royale de France, Monseigneur le comte de Paris et son épouse, viennent d'adresser avec amitié leurs voeux de prompt rétablissement à l'acteur et écrivain Lorànt Deutsch via le compte Twitter officiel du Prince.

 

Monseigneur le comte de paris 1

 

En effet le comédien Lorànt Deutsch, qui n'a jamais caché ses sympathies royalistes et son amitié sincère pour la Maison royale de France, a été victime dans la nuit de lundi à mardi d'un grave accident de scooter. L'acteur et écrivain de 39 ans souffre de fractures de la clavicule, des côtes et de la main droite, ainsi que d'un pneumothorax, a précisé sa maison d'édition.

 

trait-de-separation.jpg

      

M. Emmanuel Delhoume nommé Secrétaire général adjoint de l'IMRF

Institut de la maison royale de france 2

Nous avons le plaisir de vous annoncer que le chef de la Maison royale de France, Monseigneur le comte de Paris, vient de nommer M. Emmanuel Delhoume Secrétaire général adjoint de l'Institut de la Maison Royale de France. Suite à cette nomination, le conseiller du prince a déclaré sur son blog :

 " Il s'agit bien entendu d'une marque de confiance de la part du Prince, mais il s'agit aussi d'une charge de travail au service du Prince et de l'IMRF. C'est un honneur pour moi que de servir l'héritier du trône de France. Dans les circonstances présentes je suis locum tenens du Secrétaire général. Je conserve bien sûr mes fonctions de chargé de communication et de conseiller du Prince. "

Nous tenons ici a présenter toutes nos félicitions à Monsieur Delhoume pour cette nomination et nous lui souhaitons beaucoup de réussites dans cette nouvelle fonction au service du prince.

 

trait-de-separation.jpg

   

 ©La Couronne.org           site co-administré par :  By-Emblem - Création de site internet